đź”® 5 types d'entrepreneurs : Lequel ĂŞtes-vous ?

En parlant de type, je ne fais pas référence ici aux différents archétypes d’entrepreneurs qui visent à vous mettre dans une case en fonction de votre profil psychologique. Bien des articles et des tests traitent déjà de ça.

Non. Rentrons plutôt dans le concret. Je vous propose de choisir l’entrepreneur que vous voulez être. Car j’ai découvert que sur la scène de l’entrepreneuriat, il est donné à chacun de jouer son propre rôle.

Avant tout entreprendre est une question de volonté. Qu’importent la passion et les convictions qui vous poussent à aller dans cette voie. Cependant si cette volonté n’est pas assouvie alors vous risquez fort de ne rester qu’un wannapreneur.

Rien de mal à ça ! Tout entrepreneur est à ses débuts un wannapreneur.

Le wannapreneur ou “wanna be entrepreneur” se caractérise par cette volonté d’entreprendre. Il a l’envie, les idées et en parle souvent. Mais le piège réside dans le fait de ne pas sortir du statu quo.

  • D’avoir envie mais de ne pas commencer.
  • De vouloir faire mais de ne pas essayer.
  • De rĂŞver d’être entrepreneur sans jamais le devenir.

Pour ne pas rester wannapreneur, je vous propose de découvrir 5 modèles d’entrepreneurs parmi lesquels, peut-être, celui qui vous permettra de vous lancer.

Quel type d'entrepreneur ĂŞtes-vous ?

Le freelance

Le freelance est un indépendant qui intervient sur des prestations de services d’ordre intellectuelles en vendant son temps. Il crée son job dans sa propre entreprise plutôt que celle d’un employeur.

C’est une forme très répandue dans les métiers du numérique (graphistes, développeurs, journalistes, …). Il est relativement accessible et permet de goûter facilement aux plaisirs de l’entrepreneuriat. On dit aussi que le vrai patron du freelance, c’est le client ! Attention donc car le freelance peut avoir la fâcheuse tendance à se déguiser en un simple salarié en télétravail s’il ne prend pas conscience de la dimension entrepreneuriale que cela représente.

C’est notamment cette première forme qui m’a permis de faire mes premiers pas dans l’entrepreneuriat en parrallèle de mes études.

Le solopreneur

Le solopreneur est aussi un indépendant qui a l’inverse du freelance va créer un business plutôt qu’un job en vendant des produits. La différence réside dans la dissociation du temps passé à travailler et des bénéfices tirés.

Il utilise l’automatisation des processus et la minimisation des coûts à l’aide de partenariats et de l’externalisation de tâches pour rendre l’ensemble le plus autonome possible. En générale, il ne crée pas lui-même les produits et on le rencontrera beaucoup derrière des boutiques e-commerce utilisant le système du dropshipping.

C’est un modèle que certains choisissent pour changer complètement de style de vie grâce au peu de temps nécessaire pour faire tourner l’entreprise

L’infopreneur

L’infopreneur est un indépendant se rapprochant du solopreneur mais qui est centré sur la création d’information notamment sur le web.

Il vit du contenu qu’il crée via la publicité et l’affiliation mais aussi de la création de produits intellectuels. Il vend son savoir, son expérience ou encore sa passion à travers des activités telles que le blogging, le consulting, le coaching et la formation sous différentes formes : livres, ebooks, vidéos, podcasts,…

C’est un modèle que l’on retrouve parmi les blogueurs ou youtubeuses les plus connus et qui repose essentiellement sur la création d’une communauté.

L’intrapreneur

L’intrapreneur, à l’inverse des précédents, est un employé qui entreprend en équipe sous le contrôle d’une entreprise existante.

Il n’est pas juridiquement entrepreneur mais a à sa charge le développement de nouveau projet ou d’une nouvelle vision de l’entreprise dans laquelle il exerce. Il a l’avantage de pouvoir disposer de davantage de moyens et d’un cadre sécurisé mais peut aussi être amené à manquer de liberté concernant les décisions et les risques à prendre.

C’est sans nul doute le modèle qui permet de découvrir l’entrepreneuriat dans les meilleurs conditions tout en prenant le moins de risques.

L’entrepreneur

L’entrepreneur, même s’il peut être amené à opérer seul à ses débuts (ou avec des associés), est quelqu’un qui vise à créer une activité en s’entourant de sa propre équipe.

Les risques liés sont généralement plus grands du fait des moyens nécessaires plus importants et de la plus grande dimension qu’est amenée à prendre l’entreprise en grandissant. C’est aussi sous ce modèle que l’on retrouve le phénomène start-up qui fait tant parler de lui.

Par abus de langage peut-être, c’est aussi sous ce nom que l’on retrouve les différents modèles d’entrepreneurs présentés dans cet article.

Chacun de ses modèles possède ses propres caractéristiques mais est néanmoins une preuve que l’entrepreneuriat est une activité pouvant s’ouvrir à bien plus de personnes que l’on pourrait s’imaginer.

Vous avez fait votre choix ? N’hésitez pas à partager les raisons qui vous ont poussé à choisir votre modèle.

Si vous pensez qu’il en manque vous pouvez commenter cet article et je me ferai un plaisir de les ajouter.

Publié aussi sur MediumPublié aussi sur Medium